L’HOMME E(s)T la BÊTE


.

Pour justifier ce titre, il suffit de quelques images… Un seul coup d’œil laisse apparaître l’absurdité, la bêtise humaine..

Par cupidité, par indifférence, par jeu même …la cruauté mentale serait-elle  définitivement installée dans nos mœurs ?

.

POULETS SANS PLUMES

Source Planète-Attitude

Une abominable invention pour augmenter le gain de productivité.

21 mai 2002 – Cette race génétiquement modifiée, a été créé par l’expert de génétique israélien Avigdor Cahaner, de l’Institut de Rehovot  près de Tel-Aviv.

La nourriture dépensée doit profiter à la croissance du poulet et non gaspiller de l’énergie pour faire pousser des plumes inutiles (!) à la rentabilité. Pas besoin de déplumer, quelle économie !

Autre « avantage » : réduire la mortalité des poulets élevés dans l’enfer des cages en batteries, suffocant de chaleur… C’est sûr, sans leurs plumes, ils ont moins chaud et… si les éleveurs réduisent la ventilation, c’est encore du bénéf  !

Qui a demandé l’avis des poules ?

Quelle serait la réponse de leur âme ?

.

x

H L  M  pour VACHES

Au Japon, on élève des vaches à la verticale…
Leur arrive-t-il de rêver d’estives, de  verts pâturages ?
La folie des hommes condamne ces pauvres bêtes à ignorer même ce que signifie  « herbe fraîche » !

Qui a demandé l’avis des vaches ?

Quelle serait la réponse de leur âme ?

x

LA VACHE à HUBLOT

Une pratique ignoble.

Pour l’INRA -dans le cadre d’expérimentations alimentaires-  et pour les grands producteurs laitiers – soucieux de mesurer et d’améliorer leur production- comment obtenir des vaches un rendement optimum ?  Il faut juste y aller voir de plus près… directement dans la panse de la vache.

Rien de plus simple : Dans le flanc de l’animal, on taille -à même la chair- une sorte de hublot par lequel on pourra surveiller et introduire tous les outils nécessaires à l’évaluation du  taux de productivité de l’animal, son rendement en fonction de son alimentation, etc. Ceci afin de valoriser au maximum sa ration alimentaire...

Voir video : http://www.koreus.com/video/vache-hublot.htm

Ces scientifiques fous voudraient, en plus, nous faire croire que les animaux ne souffrent pas !

L’abjecte méthode se pratique « joyeusement » un peu partout :
http://www.flickr.com/search/?q=fistulated%20cow&w=all

Et même sur des chevaux en Norvège.

O ! PAYSAN, Fils de la TERRE,

Pourquoi as-tu vendu ton âme ?

x

BOTOX

Sourire figé… des milliers d’animaux cruellement sacrifiés !!!

Une affaire de milliards
A l’origine, le Botox a été développé pour traiter les traumatismes musculaires, les paralysies et les crampes, effets qu’on retrouve notamment chez les personnes âgées et chez les blessés dont la moelle épinière est touchée.

Mais au cours des années 90, ce médicament s’est peu à peu transformé en un produit esthétique de luxe et de masse.

Aujourd’hui, il est devenu aussi usuel d’aller se faire injecter du Botox chez son spécialiste que d’aller se faire couper les cheveux chez son coiffeur.

L’industrie pharmaceutique peut se réjouir. Désormais, les préparations de Botox destinées au secteur cosmétique représentent la moitié de la production, et cette  proportion est à la hausse.

Le Botox est devenu l’incontournable archétype de traitement des rides faciales.
Mais pour l’obtenir, des centaines de milliers d’animaux de laboratoire sont sacrifiés de la manière la plus cruelle.

Cette neurotoxine doit en effet être testée à chaque stade au travers d’expérimentations mortelles sur les animaux.

Les animaux sont tout d’abord victimes de paralysie musculaire, puis de troubles visuels et respiratoires. Ils finissent par étouffer lentement, toujours en pleine conscience. Pour cette série d’expériences, on évalue à quelque 300 000 les animaux de laboratoire sacrifiés chaque année. Le vrai visage du traitement au Botox

Une pratique sans âme !

.

LE VEAU ORPHELIN

Sur les 2 millions de bêtes produites en France, seulement 180 000 à 200 000 sont élevées sous la mère. Le gros du bataillon ne connaît que les affres de la cage. A peine a-t-il vu le jour, le veau se retrouve dans un hangar industriel ; il n’en ressortira que six mois plus tard, direction l’abattoir…
Sans avoir jamais bu une goutte de lait frais de la vache, sa mère.

A la place, il aura droit à la poudre de lait reconstitué, enrichie de suif de bœuf, et, à défaut d’hormones interdites, de quelques molécules d’antibiotique pour le faire grandir plus vite !

La poudre de lait ayant été écrémée pour la confection du beurre est en effet ré-engraissée avec des huiles végétales, des saindoux (de porc) et… du suif de bœuf et autres graisses animales issues de déchets d’abattoir.e

Pourquoi ne pas nourrir les veaux avec le lait de leur mère ? Ce serait trop simple !

.

.

Les animaux ont-ils une âme ?

Descartes pensait il y a seulement trois siècles et demi que les animaux étaient des machines. Il semble bien que ce soit toujours la conviction  de nombre de nos contemporains. L’animal, une machine, un produit à exploiter, réduit en esclavage …  dénaturé, martyrisé, sacrifié…

En fait, cela nous arrange bien, car s’il fallait reconnaître que les animaux, nos frères,  ont une conscience, c’est notre « Système » dans son ensemble qui basculerait.



Dans cet article, nous avons voulu , en premier lieu, mettre l’accent sur l’absurdité, la bêtise de l’homme.

Pour aller plus loin, et dénoncer la cruauté absolue par des images insoutenables  :

Voir Dossier Animaux martyrs
http://terresacree.org/concentr.htm

Ecorché à vif pour sa fourrure !

x

QUI a une ÂME ?

QUI est en train de perdre la sienne ?

x

.

.

Une belle histoire :

Sauvés des dents de la mer par des dauphins/ clic sur l’image !

.

POEMES & PRIERES

.

Un poème de TANKA (lanceuse d’alertes)

J’ai eu la visite de l’esprit du bison, il m’a soufflé ces quelques mots de la part du règne animal.

BisonChers amis, chers frères,

Nous vous avons vu monter dans les arbres protecteurs, puis en descendre.
Nous vous avons regardé marcher ensemble, comme un troupeau d’éléphants.
Puis vous avez suivi les quatre pattes, comme les prédateurs.
Nous vous avons bien nourris, réchauffés, habillés, amusés aussi et encore.
Vous nous avez repoussés toujours plus loin pour vous installer partout sur Terre,
Alors que nous aurions pu partager nos contrées.

Vous volez plus haut que les oies dans les nuages, dans les étoiles.
Vous courez plus vite que le guépard. Vous voyez plus loin que l’aigle.
Vous êtes le plus intelligent d’entre tous; à nos yeux votre pouvoir est divin.
Vous vous en servez et vous en abusez.

Vos distractions sont nos souffrances, votre beauté sont nos tortures, votre santé c’est notre mort.
Ce goût exquis, c’est notre chair. Et ce beau manteau, c’est notre peau !
Vous n’entendez pas nos cris, vous ne voyez pas nos larmes, et vous ne sentez pas notre détresse.

Nous ne vous avons jamais rien pris, ni rien demandé, et nous n’avons rien reçu de vous.
Mais aujourd’hui, mes frères et moi, on vous demande de redescendre à votre place, sur terre.

x

RECONNAISSANCE Re(co)nnaissance…

de Jerome Morin (cain)

Ce matin, je sauvais un oiseau
Posé immobile au bord de l’eau
Son regard résolu, face à la mort
Il voyait en moi un prédateur à tort.

Dans le creux de mes mains
Il se demande soudain
Par quel curieux tour de magie
Il est encore en vie.

Ce matin encore, deux êtres semblables
Portant des vêtements verts et un cartable
Lui lançaient des billes de plomb
Sortant d’un engin aux bruits de démon.

Sa fragilité le cloue sur place
Mais la douleur soudain s’efface
Voilà que l’inconnu lui bande la patte
Et lui administre un remède avec hâte.

Il l’enferme maladroitement dans un boite noire
Pour qu’il se repose ? Ou l’emmène-t-il à l’abattoir ?
Plus de bruit, un terrible silence
Qui laisse le rapace dans le doute et l’ignorance…

Soudain la boite remue et s’ouvre à la lumière
Et ce qu’il croyait être son dernier souffle d’air
Revient à lui comme un délivrance
Le revoilà, sur un lieu de connaissance.

Peu après, cette liberté
qu’il croyait à jamais condamnée
Lui est à nouveau offerte
Vite ! Le voilà qui déserte !

Il s’envole sans se retourner
Reprend de l’altitude pour s’éloigner
De cette terre si dangereuse
Aux silhouettes vertes et faucheuses.

L’oiseau pense malgré tout
À cet homme, au regard doux
Qui à sauvé sa patte écorchée…
Mais également, sans le deviner
3 êtres affamés, d’une nichée condamnée..

Jérôme Morin Fondateur-Coordinateur du C.A.I.N
Cercle d’Action Internet pour la Nature
http://web.ornitho.free.fr/

x

La prière des Animaux

à l’Archange Michaël

( Sagesse essénienne)

Nous, le peuple animal, nous adressons notre prière au Père Michaël.
Père, nous sommes tes dévoués serviteurs. A travers la Mère, nous sommes vivants et nous savons que tu es le soleil de cette vie que nous recevons. A travers toi, c’est à l’homme que s’adresse notre prière car c’est à son intelligence et à son cœur que nous voulons parler. Nous avons toujours été proches de l’homme, nous avons toujours aimé sa présence car il est pour nous notre avenir. Il représente notre futur, notre évolution, la prochaine étape à atteindre.

Nous ne nous sentons pas si loin de l’homme car nous le comprenons beaucoup mieux que les règnes minéraux ou végétaux. Nous savons qu’il porte un poids dans sa vie, une charge importante car son rôle est d’être l’intermédiaire et le régulateur entre un monde supérieur et un monde inférieur. Nous l’avons compris et nous avons voulu le soutenir dans cette tâche et dans son évolution. Malheureusement, l’homme n’a pas été fidèle à sa mission et il s’est servi de sa liberté pour se détourner de la Lumière et se maintenir dans une illusion d’indépendance. Il s’est servi de sa créativité pour engendrer des démons, des êtres avides de pouvoir, de sang et de passion.

Certains hommes ont résisté et sont demeurés fidèles à leur mission et à l’intelligence supérieure. Dans leur sagesse, ils se sont tournés vers la Mère pour lui demander de les aider à nettoyer et équilibrer cette faute.
Dans son amour, la Mère nous a demandé de nous sacrifier et de donner notre sang et notre vie pour satisfaire ces démons afin que les hommes puissent être allégés et continuer leur chemin vers la Lumière. Nous sommes devenus des pansements. Nous avons accepté d’être sacrifiés, que notre sang coule pour que ces êtres invisibles et féroces puissent libérer la sphère de l’homme en se concentrant sur notre sang. Ces démons étaient apaisés et l’homme pouvait continuer à célébrer l’Alliance et nous ouvrir les portes des mondes supérieurs. Il était malgré tout encore le libérateur.

Ceci est une partie de l’histoire de l’humanité que les hommes ont oubliée et ne comprennent plus. Aujourd’hui, ils se sont fait envahir et enchaîner par ces forces parce qu’ils n’ont plus d’idéal, d’objectifs grandioses et ont perdu le contact et l’alliance avec les mondes invisibles qui seuls pouvaient maintenir vivantes leur intelligence, leur âme et leur force.

Les hommes, asservis par les démons que leur soif de puissance avait invoqués, nous ont conduits en esclavage, pire encore, ils nous ont emmenés dans le royaume des ténèbres où règnent la peur, la terreur. Nous sommes malheureux, tristes, perdus ; notre souffrance est permanente.
Les hommes sont indifférents. Ils ne voient en nous qu’un produit qu’ils peuvent utiliser pour leur unique satisfaction, sans jamais se soucier de nous. Ils n’ont même plus la vision juste des choses. Ils sont envahis par l’obscurité, celle que même notre sang ne peut plus apaiser ni équilibrer.

Nous sommes sacrifiés inutilement, gratuitement, sans autre résultat que celui d’augmenter la bêtise et la méchanceté. Cela est intolérable pour nous. Non seulement on nous sacrifie pour rien mais en plus on nous enlève notre dignité, notre beauté, notre valeur. Pour toute récompense, on nous place dans une souffrance permanente et on nous fait vivre dans la peur. Dans leur inconscience et leur insensibilité, les hommes nous prennent, nous exploitent, nous avilissent et nous jettent. Ils nous approchent sans aucune culture, sans aucun respect. Nous sommes à leurs yeux une sous-espèce ; leurs regards nous enferment dans la médiocrité.

Père Michaël, sauve notre peuple de l’homme qui non seulement ne nous voit pas, ne daigne pas nous regarder, mais qui en plus nous plonge dans un univers de souffrances gratuites. Il n’y a aucune raison que nous vivions cela car ce n’est pas une volonté divine. Nous avions accepté le sacrifice car il était juste et noble. L’homme avait commis des fautes et nous avions accepté de l’aider et de le soutenir même si ce n’était pas facile. Cet acte était juste car l’homme nous emmenait vers les mondes supérieurs. Aujourd’hui ce n’est plus le cas. L’homme a fermé la porte pour ne plus vivre que dans son propre monde et détruire tout ce qui vit autour de lui, comme s’il voulait s’autodétruire lui-même.

Père Michaël, enseigne les hommes, parle-leur et raisonne-les. Qu’ils s’éveillent et prennent conscience de ce qu’ils font et aussi de ce qu’ils sont devenus. Ils sont dans le total irrespect, la médisance, la supériorité extrême associés à l’orgueil et à la vanité. Il faut qu’ils le voient et décident de se reprendre pour de nouveau conduire leur vie dans ce qui est juste et noble.

Père Michaël, que nous les animaux, nous puissions être libres et vivre dans la forêt auprès de notre Mère. Que les hommes ne nous approchent plus car c’est la terreur, la frayeur quand nous entendons leurs pas, leurs voix et sentons leur présence. Nous savons qu’il n’y a plus aucune intelligence en eux.

Père Michaël, que les hommes s’éveillent. Qu’ils cessent au moins de faire couler gratuitement le sang. Nous l’acceptons uniquement si c’est pour glorifier une intelligence supérieure et amener une élévation, un ennoblissement. Si c’est pour rien, alors, Père, nous te supplions de faire entendre à l’homme ce message d’espoir car nous sommes bien conscients que tout se dirige vers la destruction totale et globale.
L’homme nous prête même des contre-vertus qui nous sont totalement étrangères. La cruauté n’existe pas dans notre monde. L’homme est devenu cruel parce que ce sont des êtres invisibles tout autour de lui qui le dirigent et l’orientent.

Père Michaël, que notre prière soit entendue car nous voulons être reliés aux Archanges pour pouvoir trouver un chemin de libération. Que l’homme redevienne le sage, le chevalier qui donnait sa vie pour une cause juste et noble. Il était le protecteur des mondes, le sauveur, le bienfaiteur, celui qui apporte la justice et la paix. Aujourd’hui, ce souvenir s’est éteint dans l’homme. Qu’au moins nous puissions, dans notre règne, vivre simplement comme des animaux et non plus dans la terreur et la frayeur.

actualites-esseniennes/ecologie/priere-des-animaux / Clic !

.

Une autre vision :

DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE LA TERRE

Enfin une ÉCOLOGIE GLOBALE !

https://meyrolian.wordpress.com/2011/04/12/declaration-universelle-des-droits-de-la-terre/

Pour signer :

Sur ce Blog : voir aussi la catégorie ANIMAUX/Clic !

https://meyrolian.wordpress.com/category/3-nature/animaux/

Un commentaire pour L’HOMME E(s)T la BÊTE

  1. k dit :

    quelle horreur !😦
    K
    _________________

    Réponse de meyrosa :
    L’homme a failli à sa mission : équilibrer les mondes, maintenir l’harmonie entre tous les règnes de la Terre-Mère (minéral, végétal, animal, humain) et les règnes du monde divin. C’était sa feuille de route, son seul travail… au lieu de cela il a réduit « le vivant » en esclavage pour son seul profit. Sans doute parce qu’il a été lui-même conduit vers l’esclavage d’un système… et il ne le voit même plus !
    Heureusement, les poèmes et prières des animaux nous ouvrent un horizon où les paroles du « Notre Père » retrouvent leur sens : « que ton règne vienne… sur LA TERRE COMME AU CIEL ».
    meyrosa
    ___________________

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :