SELECTIONS/Textes courts 1


 

.

.

Tels des petits bonbons croqués  parfois en rêvant, ces textes courts  -sélectionnés par nos lecteurs- vous apporteront douceur et réflexion.

Certains documents vous proposent une présentation à imprimer.

.

.

.

Envoi de Magay

AVOIR et ÊTRE

Loin des vieux livres de grammaire,
Écoutez comment un beau soir,
Ma mère m’enseigna les mystères
Du verbe être et du verbe avoir.

Parmi mes meilleurs auxiliaires,
Il est deux verbes originaux.
Avoir et Être étaient deux frères
Que j’ai connus dès le berceau.

Bien qu’opposés de caractère,
On pouvait les croire jumeaux,
Tant leur histoire est singulière.
Mais ces deux frères étaient rivaux.

Ce qu’Avoir aurait voulu être
Être voulait toujours l’avoir.
À ne vouloir ni dieu ni maître,
Le verbe Être s’est fait avoir.

Son frère Avoir était en banque
Et faisait un grand numéro,
Alors qu’Être, toujours en manque.
Souffrait beaucoup dans son ego.

Pendant qu’Être apprenait à lire
Et faisait ses humanités,
De son côté sans rien lui dire
Avoir apprenait à compter.

Et il amassait des fortunes
En avoirs, en liquidités,
Pendant qu’Être, un peu dans la lune
S’était laissé déposséder.

Avoir était ostentatoire
Lorsqu’il se montrait généreux,
Être en revanche, et c’est notoire,
Est bien souvent présomptueux.

Avoir voyage en classe Affaires.
Il met tous ses titres à l’abri.
Alors qu’Être est plus débonnaire,
Il ne gardera rien pour lui.

Sa richesse est tout intérieure,
Ce sont les choses de l’esprit.
Le verbe Être est tout en pudeur,
Et sa noblesse est à ce prix.

Un jour à force de chimères
Pour parvenir à un accord,
Entre verbes ça peut se faire,
Ils conjuguèrent leurs efforts.

Et pour ne pas perdre la face
Au milieu des mots rassemblés,
Ils se sont répartis les tâches
Pour enfin se réconcilier.

Le verbe Avoir a besoin d’Être
Parce qu’être, c’est exister.
Le verbe Être a besoin d’avoirs
Pour enrichir ses bons côtés.

Et de palabres interminables
En arguties alambiquées,
Nos deux frères inséparables
Ont pu être et avoir été.

 Oublie ton passé, qu`il soit simple ou composé,
Participe à ton présent pour que ton futur soit plus-que-parfait…

.

Avoir et Etre-  Présntaton 1 …/…

Avoir et être/Présentation 2

.

.

Envoi de Nathalie

LE JOUR OÙ JE ME SUIS AIMÉ POUR DE VRAI

Kim & Alison McMillen

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai compris qu’en toutes circonstances,
j’étais à la bonne place, au bon moment.
Et alors, j’ai pu me relaxer.
Aujourd’hui je sais que cela s’appelle…
l’Estime de soi.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle
n’étaient rien d’autre qu’un signal
lorsque je vais à l’encontre de mes convictions.
Aujourd’hui je sais que cela s’appelle…
l’Authenticité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
J’ai cessé de vouloir une vie différente
et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive
contribue à ma croissance personnelle.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…
la Maturité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai commencé à percevoir l’abus
dans le fait de forcer une situation ou une personne,
dans le seul but d’obtenir ce que je veux,
sachant très bien que ni la personne ni moi-même
ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment…
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…
le Respect.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai commencé à me libérer de tout ce qui n’était pas salutaire,
personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.
Au début, ma raison appelait cela de l’égoïsme.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…
l’Amour propre.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé d’avoir peur du temps libre
et j’ai arrêté de faire de grands plans,
j’ai abandonné les méga-projets du futur.
Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime
quand cela me plait et à mon rythme.
Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…
la Simplicité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé de chercher à avoir toujours raison,
et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.
Aujourd’hui, j’ai découvert …
l’Humilité.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir.
Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.
Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois.
Et cela s’appelle…
la Plénitude.

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.
Mais si je la mets au service de mon coeur,
elle devient une alliée très précieuse !
Tout ceci, c’est…
le Savoir vivre.

.

 Le jour où je me suis aimé pour de vrai- Présentation  

.

x

Envoi de Jack et Émilie


Vieillir en beauté,
c’est vieillir avec son cœur.
Sans remords, sans regret,
sans regarder l’heure.
Aller de l’avant, arrêter d’avoir peur.
Car, à chaque âge, se rattache un bonheur.

Vieillir en beauté,
c’est vieillir avec son corps.
Le garder sain en dedans, beau en dehors.
Ne jamais abdiquer devant un effort.
L’âge n’a rien à voir avec la mort.

Vieillir en beauté,
c’est donner un coup de pouce
à ceux qui se sentent perdus dans la brousse.
Qui ne croient plus que la vie peut être douce et…
qu’il y a toujours quelqu’un à la rescousse.

Vieillir en beauté,
c’est vieillir positivement.
Ne pas pleurer sur ses souvenirs d’antan.
Être fier d’avoir les cheveux blancs,
Car, pour être heureux, on a encore le temps.

Vieillir en beauté,
c’est vieillir avec amour.
Savoir donner sans rien attendre en retour.
Car, où que l’on soit, à l’aube du jour,
Il y a quelqu’un à qui dire bonjour.

Vieillir en beauté,
c’est vieillir avec espoir.
Être content de soi en se couchant le soir.
Et lorsque viendra le point de non-recevoir,
Se dire qu’au fond, ce n’est qu’un au revoir.

.

VIEILLIR en BEAUTÉ – Présentation

.

.

Envoi de Claudine

Une question posée au Dalai Lama…
« Qu’ est ce qui vous surprend le plus dans l’ humanité? »

Le Dalai Lama répond :
« Les hommes…
Parce qu’ ils perdent la santé pour accumuler de l’ argent, ensuite ils perdent de l’ argent pour retrouver la santé.
Et à penser anxieusement au futur, ils en oublient le présent de telle sorte qu’ ils finissent par ne vivre ni le présent ni le futur.
Ils vivent comme s’ ils n’ allaient jamais mourir…..
Et meurent comme s’ ils n’ avaient jamais vécu. »

x

L’ARGENT

Il peut acheter une maison
Mais pas un foyer

Il peut acheter un lit
Mais pas le sommeil

Il peut acheter une horloge
Mais pas le temps

Il peut acheter un livre
Mais pas la connaissance

Il peut acheter une position
Mais pas le respect

Il peut payer le médecin
Mais pas la santé.

Il peut acheter du sang
Mais pas la vie

Il peut acheter du sexe
Mais pas de l’amour

Précepte chinois

.

DE PASSAGE

Un vieil homme sage,
Très vénéré par ceux qui l’approchaient
Et par ceux qui l’écoutaient, vivait très simplement
Dans une maison des plus rudimentaires.
Un certain jour, il reçut la visite
D’’un homme très riche de la ville voisine.
Celui-ci fut très étonné de voir le sage logé
Dans une pièce meublée seulement
D’’un tapis, d’une table basse et d’une paillasse
L’’homme riche s’exclama :
« Mais où sont vos meubles ! »
L’homme sage répondit :
« Mais où sont les vôtres ? »
« Voyons, maître… je suis en visite…
Je suis simplement de passage ! »
« Moi  aussi, voyez-vous  ! »
Répondit le vieil homme en souriant.

.

x

x

Envoi de Guy

« Les souvenirs sont nos forces, ils dissipent les ténèbres et, quand la nuit essaie de revenir, il faut toujours allumer les grandes dates comme on allume des flambeaux. » Victor Hugo

x

 

N’ayez jamais peur de l’inhabituel !


Rappelez-vous :

https://encrypted-tbn2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSnaTON-9d8p4BEhiC89Vs07PlYsTDMmSPrCnn2TiaIGBF9nIWJgw

« Ce sont des amateurs qui ont bâti l’Arche…

https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT0waPXe8oiH6fxlmWtjyRkd-A_4aDMmYf5oXHWb_0Iea6LhwRUew

et des professionnels qui ont construit le Titanic. »

LA PERLE

.

 

  « L’huître forme une perle
à partir d’un grain de sable qui la dérange.

Ainsi, d’un problème dans sa vie, elle fait une œuvre d’art
Qui est plus grande que sa vie physique.

Le message est grand et c’est la nature qui le transmet.
ll ne faut pas fuir les problèmes, mais s’en emparer et les sublimer.
Fuir les problèmes, c’est les augmenter. »

.

« Percevoir la bêtise d’une façon juste revient à augmenter le pouvoir de la sagesse. »

« Que le désir d’apprendre soit plus grand que vos certitudes ! »

« L’imprévu ne viendra pas forcément là où vous l’attendez ! »

« Si l’homme était sage, cela se saurait car il aurait engendré un monde de sagesse ! »

.

.

LA LÉGÈRETÉ

« Apprenez à faire le ménage dans votre vie intérieure afin de marcher avec légèreté sur la terre. »

« Cessez d’accumuler ce qui encombre, ce qui complique et engendre le désagréable dans la vie. »

«  »Bien souvent l’homme accumule l’inutile parce qu’il ne sait pas se satisfaire de l’essentiel. Se sentant vide à l’intérieur, il cherche alors à se remplir par toutes sortes de moyens farfelus, sans discernement ni intelligence ; il essaie tout ce qui lui fait envie et passe à côté de lui pour le solliciter. »

« L’homme inconscient est sans cesse influencé par des idées, des envies, des besoins qui lui soufflent ce qu’il doit faire pour satisfaire son moment présent. Alors il consomme tout et n’importe quoi, accumulant et entassant dans sa maison jusqu’à ne plus avoir de place, ne plus pouvoir se mouvoir et ne plus rien gérer dans sa vie. Le mécontentement remplace alors le sentiment de plénitude qui habite naturellement la vie de l’homme uni avec l’essentiel. »

« Arrêtez d’accumuler les dettes inutiles et de vivre dans une bêtise permanente ! »

« Soyez conscients de cette vérité pour apprendre à vous en dégager. »

.

LIBERTÉ

« La liberté ne peut pas être un monde ou un être qui s’imposent par la force. Elle est comme la fleur qui éclot dans la simplicité de son être parce qu’un univers l’accueille. » 

« La liberté ne vient que si vous l’accueillez en la désirant suffisamment pour lui préparer un endroit, un espace, un corps, un environnement, un monde dans lesquels elle pourra s’épanouir, vivre, enseigner et apporter son royaume. »

.

x

LA VIE… ÉTERNEL SOLEIL…

.

.

« Si vous arrivez à ne plus dépendre de la présence physique de ceux que vous aimez, vous conserverez pour toujours votre amour et votre joie. Vous ne serez plus soumis aux circonstances, parce que vous vivrez dans le seul monde véritablement réel : votre monde intérieur avec lequel vous ne faites qu’un. Dès que vous sortez de votre monde intérieur, vous sentez que les êtres et les choses vous échappent, vous êtes à la merci des événements.

Savez-vous combien de temps l’être que vous aimez restera près de vous ? Non, peut-être qu’un jour il s’en ira. Alors, efforcez-vous de placer votre conscience dans les régions élevées où les circonstances n’ont aucun pouvoir sur vous, là où le soleil de l’amour ne se couche jamais. Élancez-vous dans la lumière de cet éternel soleil. Aussi longtemps que ceux que vous aimez sont au-dedans de vous, aucune force au monde ne pourra vous les enlever. »
.

« D’une certaine façon, la mort n’existe pas : elle est contenue dans la vie, elle n’est qu’un changement de plan et de vêtements, afin que nous progressions dans la compréhension de la vie. Chaque fois qu’un comédien doit interpréter un nouveau rôle, il change de costume, mais aussi de partenaires, et ce nouveau rôle lui apprend quelque chose de plus sur lui-même et sur les autres.
Eh bien, nous non plus, nous ne pouvons pas nous éterniser dans un rôle et, après un certain temps, nous devons quitter la scène du monde. On appelle cette sortie de scène la mort, mais en réalité seule existe la vie ininterrompue. Le comédien continue à vivre après le spectacle… Il faut s’habituer à voir l’existence comme une continuité.
Les humains ont la mauvaise habitude de tracer partout des frontières : frontières entre le spirituel et le matériel, entre la veille et le sommeil, entre la vie et la mort… Non, l’existence est une. »
O M Aïvanhov

ESSAIE !

«C’est impossible ! s’exclame l’orgueil.
C’est très dangereux, réplique la crainte.
C’est trop difficile, dit la méfiance.
C’est très risqué, riposte l’expérience.
C’est trop fou, dit la convenance.
C’est inutile, rajoute la raison.
Essaie ! susurre le cœur…»

(Source : murmurmefunambule.unblog.fr)

.

.


.
CHOIX DE CITATIONS

.

« Traitez les gens comme s’ils étaient ce qu’ils pourraient être
et vous les aiderez à devenir ce qu’ils sont capables d’être. »
Goethe

« Attachez deux oiseaux ensemble : ils sont incapables de voler.
Pourtant ils ont deux fois plus d’ailes ! »  Proverbe Soufi

 « Ne te laisse pas distraire par le vacarme des hommes, par leur quête insatisfaite, désordonnée. Ils sont comme l’animal emprisonné dans l’enclos, qui tourne sans comprendre et cherche une issue qui n’existe pas.»  Sagesse Amérindienne »

« O homme, tu as en toi le ciel et la terre, fais de ce monde un ciel sur la terre ! » Hildegarde von Bingen

« Ce qui rend l’égalité difficile, c’est que nous la désirons seulement avec nos supérieurs ». — Henry Becque

« Il y a pire que le bruit des bottes : le silence des pantoufles ! »

« Cesse de chercher ta place dans la vie. Ta place te cherche. »
Kalif Ali

« La richesse consiste bien plus dans l’usage qu’on en fait que dans la possession ».
Aristote

« Vous devez apprendre à vos enfants que le sol qu’ils foulent est fait des cendres de nos aïeux. Pour qu’ils respectent la terre, dites à vos enfants qu’elle est enrichie par les vies de notre race. Enseignez à vos enfants ce que nous avons enseigné aux nôtres, que la terre est notre mère. Tout ce qui arrive à la terre, arrive aux fils de la terre. Si les hommes crachent sur le sol, ils crachent sur eux-mêmes. »   Chef Indien Seattle

« La véritable sagesse consiste à ne pas s’écarter de la nature, mais à mouler notre conduite sur ses lois et son modèle »  Sénèque

« Pour savoir quel est ton chemin, regarde l’étoile, respire, et fais le premier pas…» Yankun

« Le nuage est sombre mais ce qui en tombe est de l’eau pure »  Proverbe afghan

« Agissez pour le monde comme si vous deviez vivre mille ans, et pour l’autre comme si vous deviez mourir demain »  Mahomet

« Ce qui est passé a fui ; ce que tu espères est absent ; mais le présent est à toi »   Proverbe Arabe

« Quand quelqu’un désire la santé, il faut d’abord lui demander s’il est prêt à supprimer les causes de sa maladie… Alors seulement il est possible de l’aider »  Hippocrate

« Un chemin de mille km commence toujours par un pas » Tao te King

« Pour avoir de la connaissance, ajouter des choses chaque jour. Pour avoir de la sagesse, enlever des choses chaque jour. »   Tao Te King

« Ce que tu gardes est perdu à jamais. Ce que tu donnes est à toi pour toujours. »  Proverbe Soufi

« Le courage du faible est d’une autre qualité souvent meilleure que celui du fort »  Yi King

« Lorsque dans votre cour vous rencontrez un homme trop las pour vous donner un sourire, laissez-lui le vôtre. Car nul n’a plus besoin d’un sourire que celui qui n’en a plus à offrir »  Maxime chinoise

« Dans la vie il y a deux catégories d’individus : ceux qui regardent le monde tel qu’il est et se demandent pourquoi.
Ceux qui imaginent le monde tel qu’il pourrait être et se disent : pourquoi pas ? « 
Georges Bernard Shaw

« Malgré l’attirance naturelle qu’on éprouve envers ceux qui nous ressemblent, c’est souvent avec eux qu’on a le plus de déceptions. »
Mikhaïl Wadimovitch Ramseier

« Un homme qui a réussi est un homme qui se lève le matin et se couche le soir, et qui entre les deux a fait ce qu’il aimait. »
Bob Dylan

« Ne pas sacrifier l’essentiel à l’urgence mais obéir à l’urgence de l’essentiel. »
Edgar Morin

 « Alors que nous essayons d’enseigner la vie à nos enfants, nos enfants nous montrent ce qu’est la vie. »   Angela Schwindt

« Si le problème a une solution, il ne sert à rien de s’inquiéter. Mais s’il n’en a pas, alors s’inquiéter ne change rien »  Proverbe Tibétain

« Si tu ne sais pas quoi faire de tes mains, transforme-les en caresses »  Jacques Salomé

« Soyez vous-même. Et si cela ne vous satisfait pas, cherchez à vous améliorer… »


.

à suivre…

Voir les autres articles de cette série :

HISTOIRES COURTES

CONTES PHILOSOPHIQUES

MATIN BRUN/Livre-audio-théâtre

.

.

.

x

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :