HABITAT ECOLO/MAISONS NATURELLES-paille terre bois

6 janvier 2013

miseàjourvert    Dernier ajout

arrowo4UNE MAISON EN BOIS CONSTRUITE COMME UN LEGO

.

https://i0.wp.com/m.languedoc-roussillon.france3.fr/sites/regions_france3/files/styles/home_first_mobile/public/assets/images/2014/05/06/brique_en_bois.jpg

.

Une brique en bois, qui s’assemble comme des legos… La première maison tout en bois est en train de sortir de terre. Une petite société installée dans l’Ariège vient de lancer un nouveau procédé de fabrication. Cette nouveauté pourrait bien révolutionner le monde du bâtiment.

Briques, demie briques, linteaux, ou encadrement, le tout est en bois et s’assemble comme un jeu de legos.
Pas de clous, pas de vis, et pas de colle non plus, le procédé fait irrésistiblement penser à un jeu de construction pour enfants sauf que, cette fois-ci, il s’agit d’une maison de 170 m2. La première à être construite selon ce procédé à Chalabre en Ariège.

Déposé sous le nom de Brikawood par une petite société locale, les concepteurs ont cherché à concilier écologie, économie et facilité de construction. Les briques sont en douglas, un bois résineux résistant aux insectes et aux intempéries…et le résultat semble plus que prometteur.
La première maison n’est pas encore terminée que déjà des centaines d’autres sont commandées.
En une petite semaine, les murs sont montés.

http://m.languedoc-roussillon.france3.fr/2014/05/06/une-maison-en-bois-construite-comme-un-lego-471821.html

.

Encore un ajout :

.

arrowo4 La maison-Bulle de Steve

http://bridoz.com/steve-areen-maison-bulle/

Construite en 6 semaines.

Coût de la construction 4.500 € + 2.500 € environ Meubles et Déco.

.

ligne marron

puce étoile1En rassemblant tous vos envois, je vous ai préparé un article concret et poétique pour vous inciter à vous évader de nos murs de béton et à choisir une habitation naturelle -ou tout au moins venir y réfugier vos rêves !

.

arrowo4 1 – LA MAISON DU HOBBIT

.

Source : Les Brins d’herbes engagés

Maison Hobbit1

Budget : 3500 euros
1000 à 1500 heures de travail.

Le but de ce jeune père de famille, Simon DALE, a été de construire avec des produits naturels, à proximité du lieu de construction, une habitation pour sa petite famille, sans produits nocifs et cancérigènes, sans impact sur l’environnement.

flècheboisQuelques points clés de la conception et de la construction:

  • Creusées dans colline pour un faible impact visuel
  • Pierre et boue de fouilles ont été utilisé pour les murs de soutènement, fondations, etc.

  • Cadre de portes et fenêtres en chêne (bois de récup) à partir de la forêt environnante

.

  • Chevrons porteurs fantastiques sont très facile à faire
  • Des balles de paille dans le plancher, les murs, le toit pour une super-isolation et la construction facile
  • Feuille de plastique et de boue / gazon toit pour faible impact et la facilité
  • Enduit à la chaux sur les murs  ou l’énergie est perméable (par rapport au ciment)
  • Recyclée (déchets) de bois pour les planchers

  • Tout ce dont vous pourriez rêver est dans un tas ordures quelque part(fenêtres, brûleur, plomberie, électricité …)

  • Poêle à bois pour le chauffage
  • Le réfrigérateur est refroidi par l’air qui traverse les fondations

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • Puits de lumière dans le toit laisse passer la lumière naturelle
  • Les panneaux solaires pour l’éclairage, la musique et l’informatique

hobbit3

  • L’eau par gravité à partir du printemps dans les environs
  • Toilette sèche à compost
  • Recueille l’eau du toit pour le jardin etc

Plus de photos ici  → Afficher l’article :

http://lesbrindherbes.org/2012/12/14/maison-de-hobbit-pour-3500-euros-photos-video/

.

flècheboisSITES de Sam et Yasmina DALE

Voir le site de Sam et Yasmina DALE comportant d’autres constructions et de précieux conseils :

webmaster-cliqueici-26

http://www.beingsomewhere.net/index.htm

http://www.simondale.net/house/build.htm

.

.

flècheboisVidéo Sam Dale (en anglais)

.

flècheboisEncore des vidéos :

014

014

x

x

ligne marron

.

.

X

arrowo4 2 – AUTO-CONSTRUCTION

TOM RIJVEN

.

flècheboisAnimation d’un ATELIER MAISON TERRE et PAILLE

L’intérêt de ce type de construction ?
C’est de l’éco-construction particulièrement économique et rapide à mettre en œuvre.

014

.

.

x

http://www.habitatvegetal.com/fr/innovations

x

x

.

flècheboisMais qui est Tom Rijven ?

.

Un portrait en des centaines d’IMAGES :

Technique illustrée

033

webmaster-cliqueici-26

Chaque image se développe encore en cliquant sur « Images similaires »

Accès également à des sites, des livres…

x

flèchebois PRÉSENTATION LIVRE « « Entre paille et terre » :

Tom présente son LIVRE et il explique l’intérêt de la « paille porteuse » associée à la terre.
En 2 minutes 42, on entre dans le vif du sujet.

014

.

……….

Aux Editions Goutte de Sable :

L’approche constructive avec les bottes de paille proposée dans ce livre est le fruit d’expériences entre la technique la plus utilisée dans le monde : Nebraska (murs en paille porteurs) et le bâtiment traditionnel français : l’ossature bois.

Cette technique, nommée Cellule Sous Tension©, ouvre une nouvelle voie à la construction en paille, celle des murs auto-contreventés avec un enduit qui n’est plus une surface finale mais une partie intégrante de la structure du mur.

Ce livre s’adresse à toutes les personnes qui veulent découvrir un mode de construction… Un livre technique, pratique mais surtout dans lequel on découvre la beauté des enduits en terre.

x

http://gouttedesable.fr/ecologie-pratique-entre-paille-terre-p-42.html

Des dizaines d’autres vidéos sont accessibles sur internet :
Tom parle plusieurs langues (néerlandais, anglais, allemand, français…) et a mené des projets dans de nombreux PAYS (Pays-Bas, France, Pologne, Roumanie, Tchéquie, Slovénie, Portugal, Etats-Unis, Canada…)

.

flècheboisSon actualité en FRANCE

.
http://www.habitatvegetal.com/fr/innovations/flexagone

http://flexagone.wix.com/maisonpaille#!__flexagone

.

Source : François Taveau
Président de l’association
Site internet : http://anjouecohameaux.wordpress.com/

x

ligne marron

.

arrowo43 – MAISONS BIOCLIMATIQUES – ISOLATION

Construire une maison écologique bien accompagné

033

Manisola - Copie

Manisola construit des maisons bioclimatiques écologiques. Le but du bioclimatisme est de faire une enveloppe, une troisième peau pour les occupants assurant un très haut niveau d’efficacité thermique et respectant le confort des habitants, leur santé, celle des intervenants ainsi que les grands équilibres environnementaux.

Pour répondre à ces enjeux, Manisola vous propose différents types de constructions :
La maison poutre-paille : spécialiste de l’isolation végétale, Manisola est l’un des rares constructeurs à pouvoir vous proposer cette construction très performante et confortable.
→La maison ossature bois : c’est une maison faite sur mesure et rapide à construire.
→La maison traditionnelle : une valeur sûre dans laquelle Manisola intègre les nouveaux matériaux écologiques.

Toutes ces maisons sont novatrices en écologie et respectueuses des normes.

http://www.manisola.fr/

Le site MANISOLA n’est plus en fonctionnement.

.

ligne marron

Photo

.

arrowo44 – Construire une maison en Super Adobe à un coût dérisoire

Source : Les Brind’herbes engagés
http://lesbrindherbes.org/2014/01/29/construire-une-maison-en-super-adobe-a-un-cout-derisoire/

8700 euros pour 50m2 et en plus c’est beau !
___________________________________________
Les maisons en super Adobe par Nader Khalili !

Dans les pays occidentaux, le secteur du bâtiment est énergétivore et fortement émetteur de gaz à effet de serre.
De plus, construire  une maison engloutie les budgets des ménages.
Selon des témoignages, ce genre de maisons reviennent à moins de 10.000€ pour 50 m2 avec le confort d’aujourd’hui (eau, électricité, fenêtres double vitrage…).
A plusieurs une maison peut se construire dans le mois !

La maison en terre est aussi solide que la terre elle-même :)
Comme dans les églises, la structure en dôme permet, par gravité, le maintien de l’ensemble de la structure.
Des constructions droites (avec un toit ordinaire) sont également possibles et sont également très solides. 

Nader Khalili est un architecte irano-américain qui a travaillé sur l’architecture lunaire dans les années 80 et a développé des constructions en sacs de sable, qu’il appelle « Super Adobe ».
Construire maison en sac de terre
Le concept de maison en sacs de terre permet d’utiliser des produits locaux (terre trouvée sur place) et à un coût dérisoire.
Les sacs peuvent  être remplis de terre, de sable (ou autre matériau), en fonction des ressources disponibles localement.

Construire maison en sac de terre

Cette maison, un vrai bunker, est presque indestructible.
Les sacs de terre ou de sable sont d’ailleurs utilisés par l’armée comme abris anti-obus, mais aussi pour lutter contre les inondations.

Construire maison en sac de terre

Photo
La terre tassée et séchée (le séchage peut être accéléré dans les écodomes en faisant un feu à l’intérieur de la construction terminée) devient très dure, de type brique/céramique.

Construire maison en sac de terre

Construire maison en sac de terre

Un sac de terre ou de sable, cela ne bouge pas du tout (il existe plusieurs systèmes pour que l’adhérence des sacs entre eux soit totale : fil de fez barbelé, effet velcro etc.), la maison est très stable.

Photo
L’écodom (technique « SuperAdobe ») est une maison entièrement recyclable, isolante, anti-sismique, et à un coût quasi nul.
Elle résiste également aux passages des cyclones et aux inondations.
Elle ne craint pas les attaques d’insectes (termites) ou de moisissure.

Construire maison en sac de terre

En secteurs fortement déboisés (Haïti, Afrique subsahélienne etc.) le concept d’EcoDome apporte un avantage majeur : sa construction ne nécessite pas de bois (pas de charpente).
La matière des sacs utilisés  (polypropylène) par CalEarth est très résistante.
Une couche d’enduit protecteur est ensuite ajoutée pour protèger de l’eau de pluie.
Photo
L’inertie thermique de la construction est très bonne.
Idem pour l’isolation thermique (les murs sont épais).
Le plastique des sacs empêche les remontées d’eau du sol par capilarité.
Avouez qu'elle ne laisse pas indifférent...
Le père du concept d’EcoDome est Nader Khalili, un architecte américain d’origine iranienne (il a fait ses études en Iran, en Turquie et aux USA), qui concevait à l’origine des gratte-ciel.
Nader Khalili a passé 5 ans à sillonner en moto les déserts iraniens, aidant les populations locales à construire des maisons en terre et améliorant d’année en année ses recettes (l’Iran est un pays fortement sismique).
Il reçoit le prix Aga Kahn d’Architecture en  2004.
En 1988, un village expérimental fut construit au nord de Los Angeles, dans une région désertique.
Sur les plans environnementaux et socio-économiques, c’est à dire à tous les plans, le concept est franchement génial.
Puis, suite à une demande de la NASA, il a élaboré un concept de maison pour les missions spatiales sur la lune, ceci en utilisant le matériau disponible localement : la poussière lunaire.

De la lune à la terre…Olivier

Source :http://danactu-resistance.over-blog.com/article-maison-en-sacs-de-terre-de-50-m2m-pour-8700-euros-95787506.html

Quelques vidéos de démonstration

Par rapport aux vidéos, vous pouvez prévoir le passage de vos gaines électriques et de vos tuyaux entre les sacs aux différents niveaux correspondants, évitant de trouer les sacs ensuite !

Bons rêves pour vos projets !

.

x

ligne marron

flèchebois  SITES

La barre latérale du Blog et la page « Liens utiles » contiennent de nombreux sites intéressants à consulter.
Ici nous pourrions référencer quelques sites particulièrement documentés sur les constructions écologiques, les éco-villages, etc…

http://www.passerelleco.info/

.

.

ligne marron

flècheboisDans la série HABITAT ÉCOLO, voir les autres articles :

HABITAT ECOLO/1-Chambre d’enfant/Clic !
HABITAT ECOLO/2-Isolation thermique/Clic !

x

ligne marron

X

Publicités

ERDF a disjoncté ! Compteur Mouchard Linky

2 février 2011

Envoi de MARC

Incroyable mais parfaitement efficace :  Avec les courants porteurs on va bientôt savoir à quelle heure on perpétue l’espèce !

Je vous fais une petite synthèse pour ceux qui n’ont pas le temps :

ERDF_Compteur_mouchard_Linky

ERDF a créé un nouveau compteur électrique ayant la particularité de communiquer vos informations de consommation électrique en temps réel, par le biais de fréquences porteuses émises par le compteur (spectre des radio fréquences).

Ces informations ont pour but de « réduire la conso électrique » car en période de pointe ERDF se permettrait de couper votre sèche-linge…. mais cela permet aussi a l’abonné de suivre sa conso en temps  réel… (la belle affaire ! ).

  • MAIS… l’émission de ces fréquences porteuses dans tout  le réseau électrique est très nocif pour la santé, cela équivaut à se servir du réseau comme d’une antenne radio !

La pollution électromagnétique générée pourrait être plus grave que les réseaux de téléphonie mobile !

Les ondes radio (fréquences porteuses) employées correspondent à celles que génère un orage…. vous n’êtes pas nerveux quand il y a de l’orage ?

  • Deuxièmement le compteur en lui-même ne fonctionne pas : d’après les essais dans certains départements entre 0,014 et 2% des compteurs arrivent a communiquer les informations au récepteur  ! Et les abonnés se plaignent d’une augmentation de la facture du fait que le compteur peut disjoncter lorsqu’on branche un radiateur électrique… d’où le fait d’augmenter la puissance d’abonnement systématiquement...
  • Hum ! Sans parler de la potentielle utilisation des données collectées pour d’autres usages (policiers, commerciaux…)

Ça chauffe un peu partout en Occident concernant ces nouveaux compteurs, manifestations et « coups de poignard dans le dos » : allez voir les liens en dessous en commençant par le premier.

Au cas où on nous l’imposerait, (tentative faites pour l’imposer aux Pays-Bas sous peine d’amendes, mais réaction des citoyens a permis de l’éviter là-bas…), il y a toujours moyen de bloquer la fréquence porteuse en posant un filtre (2 bobines et un condensateur) enrayant cet espionnage.


En tous cas, ne signez aucun papier d’EDF parlant de travaux !

(ils pourraient bien vous l’installer et vous le facturer sans autres explications).


Voici en avant première  le dossier complet du Compteur Mouchard Linky d’ERDF.
(qui sera un nouveau moyen pour limiter la surpopulation mondiale d’une rare efficacité ! )

Merci de diffuser au maximum pour sensibiliser :

DISPONIBLE :

Dossier complet

sur le Compteur Mouchard Linky

COMPTEUR MOUCHARD LINKY

x

ERDF a disjoncté !
CML – Compteur Mouchard Linky

Plan du Dossier

1 – Présentation du CML d’ERDF [click]
2 – Mesures irradiations et volet technique [click]
3 – Business et CML : Symbiose politico-industrielle [click]
4 – CML et atteintes aux libertés fondamentales du Citoyen [click]
5 – CML et Santé Publique : la faute inexcusable de la SA ERDF [click]
6 – Action : Campagne sensibilisation et opposition (posters) (en cours) [click]
7 – Action Salubrité Publique : Bloquer légalement le CPL d’ERDF (en cours) [click]
8 – Santé Publique : EDF s’exprime dans un document très confidentiel libéralisé [click]

9 – Les dernières informations (actualisées) [click]

ADEME :
Le devenir du CML ?
« Le coup de poignard dans le dos à ERDF et à Breton »

x
« Compteur Mouchard Linky : La faute inexcusable d’ERDF »

Henri Proglio a été désigné président du Conseil d’Administration de la Société Anonyme EDF le 5 novembre 2010 par l’AG des actionnaires (parts détenues à 84,4 % par l’Etat).

Le 16 mars 2010 le Conseil de surveillance de la Société Anonyme ERDF (Électricité Réseau Distribution France), filiale à 100% d’EDF, a approuvé la nomination de Michèle BELLON pour présider le directoire d’ERDF. C’est donc Michèle BELLON qui a en charge le dossier Linky que la Société Anonyme ERDF veut imposer à la population Française.

Avec les nouveaux compteurs mouchards (Linky pour la France) la population va être soumise à une expérimentation à l’échelle mondiale qui va jouer un rôle majeur non seulement dans le contrôle, mais aussi dans le devenir de l’humanité. Tout le maillage de distribution d’électricité BT et le courant vont être modifiés (CPL) afin de les transformer en système de communication, en association avec du GPRS (Téléphonie Mobile 2,5G), c’est une nouvelle source d’immixtion de rayonnements artificiels, c’est une nouvelle pollution environnementale totale.

Il est impérieux et légitime de faire connaître avec précision et d’expliquer aux citoyens afin qu’ils puissent comprendre toutes les finalités de la réalité et celles des dérives possibles, pour une prise de conscience salutaire.

Le problème est déjà récurrent dans de nombreux pays.

Ni Michèle Bellon, présidente du directoire d’ERDF, ni « ses ambassadrices de charmes » n’y changeront rien. Le Compteur Mouchard Linky ne pourra que contribuer au contrôle et à la dégradation générale de l’état de santé de la population dont la baisse historique de l’espérance de vie constatée actuellement va s’accentuer.

Vidéo  :

http://videos.next-up.org/Tsr/Champs_Electromagnetiques_Basses_Frequences_Transformateurs/06_04_2010.html


ajouté le  octobre 2011 :

Le compteur communicant Linky, dangereux pour la santé ?

Les Robins des Toits partent en campagne contre les compteurs électriques qui équiperont tous les foyers d’ici à 2020. Les ondes émises par Linky présenteraient un risque sanitaire.

[LIRE la SUITE… ICI]

 


HABITAT ECOLO/2-Isolation thermique

29 septembre 2010

Dans la série HABITAT ECOLO  voir :
HABITAT ECOLO/1-Chambre d’enfant/Clic !
HABITAT ECOLO/2-Isolation thermique/Clic !

HABITAT ECOLO/MAISONS NATURELLES-paille terre bois

(à suivre)_______________________________________

Source : Quelle santé

Isolation thermique : chanvre ou cellulose ?

Bio-logis– Par laurence pinsard
Produits biologiques : Isolation thermique, chanvre ou cellulose ?

Un peu plus coûteux à l’achat que les matériaux de synthèse, les isolants naturels comme le chanvre ou la ouate de cellulose sont plus respectueux de l’environnement, de la santé et nettement plus performants. Du coup, ils permettent de réduire la consommation de chauffage l’hiver et d’éviter la climatisation l’été.

Vous voulez réaliser des travaux d’isolation ? C’est bien. Vous diminuerez votre facture de chauffage et augmenterez le confort de votre maison. Et si vous optez pour des matériaux écologiques comme le chanvre ou la ouate de cellulose, vous ferez en plus un geste pour l’environnement. Et surtout, vous protégerez votre santé des effets nocifs des isolants « classiques » que ce soient des isolants de synthèse (comme le polystyrène ou le polyuréthane) ou des fibres de laines minérales (comme la laine de roche ou la laine de verre). Les fibres des laines minérales s’insèrent en effet dans les alvéoles pulmonaires lors de la fabrication, mais aussi de la pose et de la dépose, et peuvent entraîner de graves affections respiratoires. Les polystyrènes et autres polyuréthanes libèrent eux, sous l’effet de la chaleur, un gaz toxique dangereux, voire mortel en cas d’incendie. De plus, ces matériaux diffusent, à petite dose, mais constamment, du pentane, toxique aussi. Enfin, leur fabrication nécessite énormément d’énergie.

Pour isoler sa maison de manière écologique on peut certes faire appel à une dizaine de matériaux comme le liège, le lin, les plumes, la laine de mouton, la fibre de coton, la fibre de bois, la ouate de cellulose ou le chanvre. Mais en réalité, seuls la ouate de cellulose et le chanvre sont couramment commercialisés et utilisés. « Ces deux matériaux possèdent un faible indice de conductivité thermique qui leur confère une bonne capacité isolante, explique François Ghouzi, architecte DPLG spécialisé HQE (haute qualité environnementale) à Wasquehal, près de Lille. Ils présentent une bonne capacité à stocker et à restituer la chaleur et le froid, ainsi que d’excellentes facultés de déphasage, temps nécessaire à l’échange de température de part et d’autre d’une paroi. » Et pour ne rien gâcher, ils sont sans danger pour la santé. Autant de paramètres qui justifient leur coût, de 10 à 15 % supérieur à celui de leurs concurrents « classiques », si on ne tient pas compte de la mise en place, impérative, d’un système de ventilation pour empêcher la condensation.

  • Pour diminuer le coût de cette isolation,  vous pouvez, sous conditions, bénéficier d’un crédit d’impôt (pour en savoir plus consultez le site de l’ADEME, Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) ou obtenir des subventions en contactant l’ANAH (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat). Malheureusement, quel que soit l’isolant choisi, écologique ou non d’ailleurs, ces aides financières semblent être identiques.

La ouate de cellulose :

Très bon bilan écologique et excellent confort en été

La ouate de cellulose est constituée de chutes de papiers, de journaux recyclés, de fibres de bois recyclées, défibrés, broyés et traités au sel de bore – non toxique – afin de rendre le matériau résistant au feu, aux insectes, aux rongeurs et à la moisissure. C’est l’isolant naturel qui nécessite le moins d’énergie pour sa fabrication et c’est le seul qui soit 100 % issu du recyclage. Son bilan écologique est donc meilleur que celui du chanvre. Intégralement biodégradable, elle présente un bon coefficient d’isolation (λ = 0,040 à 0,045), une perméabilité à l’air raisonnable et ne s’altère pas à l’humidité. L’atout majeur de ce matériau est son excellente capacité de déphasage qui permet, en particulier, un très bon confort en été puisque la fraîcheur de la nuit arrive dans la maison en milieu de journée.

Attention, la pose par projection ou insufflation nécessite l’intervention d’un professionnel. Comptez environ 20 euros le m2.

Le chanvre :
Pas cher, performant, et facile à poser

Isolation béton de chanvre

Isolation béton de chanvre Murs chauffants

On trouve le chanvre sous forme de panneaux et de rouleaux de différentes épaisseurs mais aussi en vrac pour les endroits difficiles d’accès. Le bilan écologique de ce matériau reste excellent puisque la culture de cette plante ligneuse ne nécessite que peu d’eau et quasiment aucun traitement phytosanitaire. Le chanvre est stable dans le temps, naturellement résistant aux insectes et aux rongeurs, imputrescible et 100 % recyclable. Sa capacité isolante est un peu meilleure que celle de la ouate de cellulose (λ = 0,039 à 0,04). Particulièrement perméable, le chanvre permet une bonne régulation de l’humidité, sans déperdition de chaleur. Grâce au gaz carbonique qu’il accumule pendant sa croissance, il assainit l’air.
Non seulement le chanvre est plus facile à poser que la ouate de cellulose, mais il vous coûtera moins cher : 10 à 20 euros le m2 selon l’épaisseur des rouleaux ou des panneaux.

Où les trouver ?

Entreprise recommandée :

Manisola
Combe Loubine
11300 Limoux  – France
Tél : 06 88 33 34 96
Site internet : http://www.manisola.fr

Manisola est une entreprise de construction de maisons bioclimatiques écologiques et basse consommation.
Spécialiste des maisons poutre-paille avec ossature bois et isolation paille, il est l’un des rares constructeurs à pouvoir vous proposer ce type de maisons.

manisola-70x
http://www.manisola.fr/

x

_________________________________________


HABITAT ECOLO/1-Chambre d’enfant

23 septembre 2009

Dans la série HABITAT ECOLO  voir :
HABITAT ECOLO/1-Chambre d’enfant/Clic !
HABITAT ECOLO/2-Isolation thermique/Clic !

HABITAT ECOLO/MAISONS NATURELLES-paille terre bois

(à suivre)_______________________________________

Pour inaugurer la  nouvelle série HABITAT ECOLO : Priorité au confort de nos tout-petits.
Article paru sur le site QUELLE-SANTE Par Linda Degand.

Dessine-moi une chambre écolo

.

Chambre écolo

Les parents exigeants en matière de décoration responsable sont unanimes : la chambre du petit dernier doit être un endroit à la fois sain, ludique, fonctionnel et, surtout, respectueux de l’environnement.

Des Français de plus en plus nombreux apportent un soin particulier à leur intérieur, et l’environnement dans lequel évolue leur progéniture est devenu l’une de leurs préoccupations majeures. À commencer par la chambre de bébé. Pour lui aménager un cocon sain et douillet, ils adoptent une démarche écologique du sol au plafond, en passant par la décoration.

« La principale règle pour une chambre d’enfant ? Limiter la pollution de l’air intérieur en utilisant des matériaux triés sur le volet, met en garde Corinne Bullat, décoratrice d’intérieur. Si les peintures, revêtements, colles et autres vernis synthétiques vendus en grandes surfaces et dans les magasins de bricolage sont toxiques pour la santé, ils le sont particulièrement pour les enfants. »

De la peinture à la moquette, en passant par les meubles, les chambres d’enfants sont souvent saturées de composés organiques volatils (COV). Classés cancérogènes par le Centre international de recherche sur le cancer, les COV contenus dans les colles, les moquettes synthétiques, les parquets stratifiés, les meubles en aggloméré, se libèrent sous l’effet de la chaleur et de l’humidité. À forte dose, ils provoquent des crises d’asthme, des maux de tête, des douleurs abdominales et des nausées. À cela s’ajoute le benzène dans les plastiques et le radon dans les sols, qui rendent l’air de la chambre 2 à 5 fois plus pollué qu’à l’extérieur. Pour autant, aménager une chambre d’enfant de façon écologique relève-t-il de la mission impossible ? Pas du tout.

Au sol : jonc de mer, sisal, laine, parquet massif

Les matériaux écologiques ne manquent pas. Et les fabricants rivalisent pour en proposer pour tous les styles et toutes les budgets. Le choix en devient presque cornélien.

« Une chambre bio commence par un sol et des murs naturels», plaide Corinne Bullat. Pour le sol, il est tout à fait envisageable de poser du linoléum, de la moquette ou du parquet. Mais pas n’importe lesquels. « Le choix du linoléum en fibres de bois, en huile de lin et en résine est la solution la moins contraignante à condition d’avoir un sol parfait », prévient-elle. En effet, sa pose est délicate du fait qu’il est plus épais et plus cassant qu’un linoléum plastique fabriqué à partir de produits pétroliers et de chlore. Un bon conseil, faites appel à un spécialiste.

« Pour rénover rapidement un sol usagé, on peut opter pour une moquette végétale en jonc de mer ou en sisal », souligne notre décoratrice. Plus facile d’entretien qu’une moquette en acrylique, la version naturelle n’accroche pas la poussière et les acariens et se nettoie d’un simple coup d’éponge ou d’aspirateur. La moquette 100 % pure laine est aussi un excellent choix écologique, mais elle est beaucoup plus onéreuse. « Dans tous les cas, pensez à utiliser des colles écologiques. » On en trouve facilement dans les magasins spécialisés.

Dernière solution : le parquet en bois massif. « Contrairement au parquet laminé, il est très cher et suppose des travaux importants, mais ce n’est rien comparé à la qualité de l’air qu’il garantit. » En effet, tous les revêtements laminés, de la poussière de bois gorgée de résines thermodurcissantes, émettent du formaldéhyde. Préférez l’authentique, le massif, exempt de toxiques. « Et pour le protéger, pensez à l’huile dure universelle écologique ou à un vitrificateur écologique. »

Aux murs : peinture à la caséine, papier intissé, enduit terre

Pour le revêtement mural, plusieurs matières peuvent convenir, comme les peintures naturelles, les papiers peints écologiques, les enduits à base fibres ou de terre. « À défaut d’une peinture 100 % écologique et biologique, il est recommandé d’appliquer une peinture naturelle à la caséine exempte de conservateurs, solvants et dioxyde de titane », indique Corinne Bullat. De couleur blanche et d’aspect mat, cette peinture se teinte à l’aide de concentrés de couleurs prêts à l’emploi. Microporeuse, elle permet au mur de respirer et de réguler l’humidité pour un air plus sain. La deuxième solution est d’opter pour un papier écologique, tel que le papier ingrain à peindre (composé de 90 % de fibres de papier recyclé, de fibranne, de fibres textiles longues et de bois) ou le papier intissé à peindre qui ne contient ni métaux lourds ni PVC.

Enfin, vous pouvez choisir en toute confiance une « tapisserie liquide » à base de coton et d’autres fibres végétales et minérales. Le mélange se fait dans un bac pour former une pâte 100 % naturelle. La pose, simple et rapide, ne nécessite pas de colle et le matériau garantit ensuite un taux d’humidité constant dans la pièce. « Mais la solution la plus écologique reste l’enduit terre à colorer », estime Corinne Bullat. Composé d’argiles, de sables et de fibres végétales, régulateur de l’hygrométrie et de la température, il est recyclable et compostable. Avec différents pigments naturels on peut le colorer dans la masse. Et multiplier les effets de matière avec l’ajout de paille, de sable, de nacre, de mica, au moment du mélange au malaxeur, ou à la main pour de petites quantités. L’enduit terre peut s’appliquer en une ou plusieurs couches, à la truelle, à la taloche ou à la machine à projeter. Il peut être lissé au fer ou à l’éponge, et sèche en une dizaine de jours.

En savoir + :
Une interview de Corinne Bullat

Les meubles : sains et évolutifs

Les enfants grandissent vite et leurs goûts en matière de décoration s’affirment. La tentation est grande pour les parents de se tourner vers des meubles ayant une durée de vie limitée. Produits en masse, ils sont moins chers, mais pas exempts de produits toxiques contenus notamment dans les panneaux de particules, les colles, les laques et les vernis. Mieux vaut opter pour un mobilier durable et évolutif.

La marque Castor & Chouca propose une commode à langer en bambou avec pour finition un vernis alimentaire, Green Sleep un lit pour bébé en pin massif traité avec de la laque à l’eau, et Ptit Poos une armoire en tilleul massif traité à l’huile de noisette biologique.

A priori, le bois est le matériau le plus écologique. Mais attention, le marché de l’ameublement voit fleurir de plus en plus de lits, d’armoires ou de bureaux fabriqués à partir d’essences tropicales en voie de disparition. Limitez donc vos achats aux meubles dont le bois est certifié FSC (Forest Stewardship Council) ou PEFC (Programme de reconnaissance des certifications forestières), c’est-à-dire issu de forêts gérées durablement. Privilégiez aussi l’utilisation de bois local. Les forêts françaises offrent chaque année plus de bois qu’il n’en est coupé. Alors pourquoi aller le chercher de l’autre côté de la planète ?

Design, oui, mais écolo

« Les parents veulent du mobilier capable d’évoluer avec l’enfant », constate Véronique Cota, créatrice de Balouga, une galerie de mobilier pour les petits. Grâce à la patte de certains designers, les objets du quotidien des enfants ne se contentent plus d’être pratiques et jolis. Ils sont aussi design et évolutifs. Ainsi, un berceau pour nouveau-né se transforme-t-il en lit pour jeune enfant, un bac à jouets en petit canapé, une table à dessin en bureau, une chaise haute en fauteuil… Souvent plus chers, ils ont l’avantage d’éviter l’achat d’un nouveau meuble pour un certain nombre d’années. Opter pour des meubles modulables permet très vite de rentabiliser l’investissement de départ.

Une idée qui séduit de plus en plus de parents. « Le design pour enfants n’a du succès que depuis quatre ou cinq ans, raconte Véronique Cota. La chambre d’enfant est devenue une pièce importante dans la maison. » Le bureau à boîtes de rangements amovibles de Matali Crasset, la chaise à assise évolutive de Kristian Vedel, le lit modulable de Stig Leander font un tabac. On veut du design, écolo, évolutif… et signé.

Le carton, écologique et économique

Mais tout cela a un coût non négligeable. Et même s’il est rentabilisé au bout de quelques années, il reste souvent trop élevé. Heureusement, il existe une alternative design et écologique, économique de surcroît : le meuble en carton. Berceau, bureau, chaise, tabouret, valet de chambre, il y en a pour tous les goûts et tous les âges. 100 % recyclable et follement tendance, le carton a de nombreux arguments pour séduire.

Et les créateurs sont de plus en plus nombreux à adopter ce matériau original. Depuis 2006, Delphine Magisson en a fait sa spécialité chez Carton Design. Elle dessine, découpe, assemble, colle et peint elle-même des cartons d’emballages récupérés. Le tout sans utiliser de solvants toxiques. Kidsgallery distribue un berceau en carton recyclé de la marque Green Lullaby. Little Fashion Gallery commercialise les maisons de poupées cartonnées de Kidsonroof.

Etagère chenille en carton

Tandis que « Ma Maison est en carton » propose de ravissants meubles mais aussi des boîtes de rangement originales en forme de chenille.

Bon marché, esthétique, malléable à volonté, solide, léger, ce matériau est souvent livré en kit avec un plan de montage par les fabricants.

Mais puisque c’est de la chambre du petit dont il est question, pourquoi ne pas s’amuser un peu et fabriquer soi-même son mobilier ? Partout en France, de nombreux ateliers proposent des cours aux particuliers. C’est le cas notamment de la compagnie Bleuzen et des Cartonnistes associés, à Paris, de Schmulb, dans le Languedoc-Roussillon, ou encore des ateliers Enkoikilé, à Marseille, Nice, Toulon et Avignon (voir adresses ci-dessous). Et si vous n’êtes pas doué pour les loisirs créatifs, pensez aux meubles en carton tout prêts. Sachez que certains fabricants travaillent sans aucun adhésif pour que leurs meubles soient entièrement démontables et non toxiques.

Doudou bio

À LIRE

INFOS ET POINTS DE VENTE

Peinture

Papier peint

Matériaux

Les meubles en cartons :

Construction maisons bioclimatiques – Isolation :

manisola-70x
http://www.manisola.fr/
.

—————————————————-

Nos lecteurs nous ont envoyé ces 2 sites publicitaires :

2 réponses à HABITAT ECOLO/1-Chambre d’enfant

  1. bergere dit :

    Il aurait aussi fallu mentionner les plaquo contenant des formaldehydes et des COV. Peindre de la penture sans COV ni produit de synthese sur du plaquo c’est un peu comme donner de la confiture au cochon. A l’heure actuelle, l’unique alternative au plaquo c’est la fermacell http://www.xella.fr/downloads/fra/brochures/Caracteristiques_des_produits.pdf
    les produits chimiques de synthèses sont malheureusement partout…

  2. Pierre dit :

    Bonjour,

    Pour les sols j’aimerais ajouter un site Internet sur la liste : http://www.parquet-chene-massif.com
    Parquet 100% PEFC chêne Français, fabrication française.
    Colle parquet sans COV, sans eau, sans solvants, emballage à base de matériaux recyclés.
    Vitrificateur parquet : très faible faible en COV <70gL, norme En 71.3 (sécurité jouet pour enfant)
    Les huiles et produits de vitrification peuvent également s’appliquer sur les meubles.
    Des produits très résistants qualité professionnel.

————————-